lundi 4 février 2008

::: Quart d'heure américain



J'aime bien aller à des boums, plus qu'à des soirées.
Car rien que l'appellation de (la) boum / (ma première) surprise-party / bal / thé dansant (!!) sous-entend beaucoup plus d'humour et d'amusement que le terme de soirée.
Et je suis généralement assurée qu'un de mes amis va encore tenter de m'apprendre le Madison sur Sylvie Vartan, et que, Comme d'Habitude, je partirai vers le côté opposé. Les joies du Madison (Twist).
Tout ça pour dire que la boum nous rappelle en plus notre adolescence :
qui ne s'est pas retrouvé à faire tapisserie lors d'une boum, au moment du quart d'heure américain?!
qui n'est jamais allé se reservir du Banga quand les autres se pelotaient dans le noir?!
qui n'a jamais fait semblant d'être embrassé pour faire rire les copains car l'humour est la meilleure arme anti-rateau?!
Alors, du coup, en souvenir (oui oui, espérons que ça reste un souvenir!) une illustration et une playlist de mes slows préférés (même si j'ai une préférence pour "I can't get next to you" par Al Green pluttôt que "How can you mend a broken heart" mais je l'ai déjà mise il y a peu de temps)

free music

11 commentaires:

minisushi a dit…

excellent! je suis vraiment vraiment fan tu sais? en plus moi aussi je kiffe les boums mes dernieres fetes d'anniversaire je les auto-proclamais boum. et on s'amusais trop bien et aussi à un moment donné je mettais des slows et criais "1/4 d'heure américaiiiiins!" eh bien figure toi que plusieurs couples se sont formés à mes boums!

Mais qui est Mzelle-Fraise? a dit…

minisushi > il faut absolument qu'on en fasse ensemble alors! des boums à mi-distance Paris-Metz!! you ouuu!

mimi a dit…

mais c'est un teaser on dirait?? :)
ouééééééééééééééé

illou a dit…

c'est vrai que ça manque un peu les slows langoureux, sensuels, l'attente dans un coin à lancer des regards de biche...

CoLDandABLaZE a dit…

rooo...moi c est Nina Simone sans chipoter!! magnifique illustration...Et je dis oui oui oui aux boums!! a quand la boum alors??

sheily a dit…

Les jeunes utilisent encore le mot "boom"? Ce terme ça me rappelle tellement Sophie Marceau!

bloodyfairy a dit…

Mdr! Moi ça me faisait flipper avec mes lunettes, l'appareil dentaire et l'acné... Pis, on rêve toujours que The prince charmant invite à danser!!! ^^

J'adore ton blog décidément!!!

Mais qui est Mzelle-Fraise? a dit…

mimi > j'envoie bientôt l'invit!!
illou > tu m'étonnes, un bon moyen de briser la glace!
coldandablaze > merci merci!! bientôt la boum! en plus, il y a du monde de prévu apparemment!
shelly > mais oui! enfin, ça dépend lesquels... et la Boum avec les écouteurs dans les oreilles de Vic, c'est mythique!
bloodyfairy > merci! oh la la, oui, c'est vrai qu'on en attendait toujours beaucoup de ces slows : "il m'invite à danser, c'est sûr qu'il est amoureux de moi sinon il l'aurait pas fait"!

MISS GLITZY a dit…

Une boom et un quart d'heure américain, ça fait des siècles... J'adore l'illustration, une boom en Louboutin, voilà qui a de l'allure.

Miss Zen a dit…

C'est trop vrai....les boums c'étaient droles et rigolos - apres j'ai jamais aimé les soirées et les boites, j'ai toujours trouvé toute cette frime usante et déprimante...

Material Girl a dit…

arrrgh, mon taff bloque deezer, vois pas ta laylist..; Mais moi un faible pour "Destinée..."!